A vélo de Thouars à Parthenay

De Thouars à Parthenay : pédalez au gré de vos envies en Vallée du Thouet.
En Deux-Sèvres, le vélo s’impose comme un moyen évident pour s’évader et explorer notre territoire en toute tranquillité. Entre amis ou en famille, des itinéraires bien conçus vous feront découvrir un patrimoine historique et naturel préservé. L’itinéraire va nous mener de Thouars, située sur un éperon rocheux qui domine le Thouet, affluent de la Loire, à Parthenay, ville médiévale. Ce n’est qu’une étape des 120 km que compte l’itinéraire le « Thouet à vélo ».

En pèlerinage à Thouars :

Cette ville était une étape pour les pèlerins en provenance de Bretagne sur le long chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Tout comme eux autrefois, faites votre 1ère halte à l’Eglise romane de Saint-Laon qui présente sur le dallage de son entrée des ammonites du toarcien. Le parcours dans l’ancienne ville permet de découvrir tour à tour, la rue du Château et la partie moyenâgeuse de la ville avec des maisons à pans de bois.

C’est parti pour 30km le long du Thouet.
Cet itinéraire passe par de biens jolis coins : le cirque naturel de Missé, Saint-Généroux où vous découvrirez l’Eglise préromane la plus ancienne des Deux-Sèvres, Argentine et ses vallées sèches qui marquent le paysage. C’est sur ce type de terrain que des agriculteurs développent depuis quelques années la trufficulture comme à Availles-Thouarsais. Et soyez attentifs : sur le chemin, Martin pêcheur,  Rosalies des Alpes, libellule fauve vous accompagneront dans une alternance extraordinaire de paysages.

L’arrivée à Airvault par le parc de Soulièvres est un moment fort de ce séjour tant cette ville est riche en patrimoine avec son Eglise abbatiale Saint-Pierre, sa fontaine souterraine, ses halles. Laissez les vélos au pied des halles et de sa double colonnade du 18ème siècle et allez à l’Office de Tourisme à la recherche de précieux conseils pour visiter la ville.

Vous repartez en passant sur le Pont de Vernay. On se plait à croire à la légende qui dit que la fée Mélusine l’aurait retourné d’un coup de pied. Et oui, la Vallée du Thouet c’est aussi des contes et légendes… on dit même que le Château de Saint-Loup aurait inspiré Charles Perrault pour écrire le Chat Botté. A Saint-Loup, n’oubliez pas de vous arrêter sur la halte, en surplomb du Château, qui a été aménagée pour les cyclistes et randonneurs et qui offre une vue imprenable sur le château et le village.


Dernière étape : Parthenay.
L’entrée à Parthenay se fait par le quartier de  la Vau Saint-Jacques et sa tour fortifiée. Mieux vaut visiter la ville en soirée, on s’attend à tout moment à croiser chevaliers ou artisans dans les ruelles de la ville médiévale. La visite à pied vous permet de lever le nez (peu conseillé à vélo) et de découvrir les façades à pans de bois.

Un retour aux sources avant de repartir.
C’est au cœur de la Gâtine que le Thouet puise sa source, dans le petit village du Beugnon. A 225 m d’altitude, non loin de la source de la Sèvre nantaise et des affluents de l’Autize se trouve « Benina Onda ». Cette « onde bienfaisante » serait depuis des générations, pour certains villageois, l’origine du nom de la commune.

Carnet pratique :
Sur tout l’itinéraire, un réseau d’hôtels, gîtes, chambres d’hôtes ou campings labellisés « Accueil Vélo » est proposé aux cyclistes.

 

Aucun invité.

Vidéos

Diaporamas

NewsLetter

Votre Email :
Votre Email :